PAS BESOIN D'ALLER À IBIZA POUR CONNAÎTRE
LA FIESTA!

John Ess

Même ceux qui n’ont jamais mis le pied sur un sol hispanique ou latino connaissent la signification du mot fiesta. Par définition, une fiesta, ce n’est pas triste et tous ceux qui y participent ont la pêche… ou ‘la frite’ comme on dirait chez nous, en Belgique.
La Ford Fiesta porte très bien son nom puisque la plus petite de la gamme -qui comprend une bonne douzaine de modèles- possède tous les arguments pour que, à son bord, ce soit toujours la fête au fil des kilomètres. Pour Campus, c’est la Fiesta Vignale 1.0 EcoBoost 125 mHEV que nous avons regardé de près.

AVEC LE mHEV, ON PASSE À L’HYBRIDE. Mais Ford précise qu’il s’agit d’une hybridation douce, avec alterno-démarreur et batterie lithium-ion de 48 volts. Alors, quel est l’avantage de cette hybridation? Avec son moteur de 125 chevaux, la consommation peut être réduite de cinq pour cent en moyenne et jusqu’à dix pour cent en ville. Le système fait alors baisser les émission de CO2, ce qui est une très bonne chose. Et cette technologie fonctionne bien sûr sans la moindre intervention du conducteur.
On parle beaucoup de la voiture 100% électrique et c’est très bien mais il s’agit d’un autre débat. Ce qui est important aujourd’hui, c’est de faire baisser rapidement et de manière significative les émissions polluantes et, pour améliorer l’efficience du moteur thermique, il est certain que l’hybridation légère est la solution la plus directe et la moins coûteuse. Diverses finitions ou motorisations figurent au catalogue mais notre Fiesta 125 mHEV est proposée à 21.395 euros ou 26.095 euros pour la version Vignale.

UNE FÊTE COOL À BORD DE LA FIESTA. Les dispositifs ou systèmes pour se sentir bien à bord de la Fiesta sont nombreux mais nous pouvons citer par exemple le régulateur de vitesse adaptatif avec adaptation arrêt/redémarrage, un système de surveillance des angles morts avec alerte de circulation transversale ou encore une recharge par induction des smartphones. Et il ne faut pas oublier la dernière version du multimedia SYNC3 avec nouvelle interface et le modem 4G FordPass Connect qui fait de la Fiesta un véhicule hotspot WiFi…
Pour une bonne ambiance dans l’habitacle, il n’y a pas que la technologie qui compte. Alors que la nouvelle Fiesta ne fait ‘que’ 1,73 mètre en largeur, on y trouve de la place en suffisance. A l’avant, bien sûr, deux adultes se sentiront très à l’aise et confortablement installés. L’arrière est prévu pour trois personnes, mais je ne recommanderais à personne de faire de trop longs trajets assis à trois sur la banquette arrière. Par contre deux passagers à l’arrière voyageront relativement confortablement et, si les sièges avant ne sont pas trop reculés, disposeront de suffisamment de place également pour leurs jambes.
Un des points forts de la nouvelle Fiesta est certainement son coffre qui doit être l’un des plus accueillants de sa catégorie: 292 litres… ou 1.093 litres avec dossiers arrière rabattus.

UNE PETITE QUI NE TRAÎNE PAS SUR LA ROUTE! Non, toutes les petites ne sont pas des lambines. Même si elle n’a pas une vocation sportive, la Fiesta 125 de 998 cm3 permet des pointes de plus de 200 km/h et se tape le zéro/cent en seulement 9,4 secondes. Pas mal, non, pour une petite citadine qui se sent tout aussi à l’aise sur autoroutes. Selon la manière de conduire du pilote, la consommation pourra varier mais se situera généralement en moyenne sous les cinq litres aux cent kilomètres. Ce qui ne pèse pas trop sur le portefeuille.
Comme toutes les routes ne sont pas des billards dans notre pays (et ailleurs), nous sommes en droit de nous demander comment se comportent les suspensions de notre auto. Là encore, nous ne pouvons qu’applaudir le travail des amortisseurs: les nids de poule ou les routes pavées se passent presque comme avec une limousine.  ✦