SELON UN RAPPORT DE L’OCDE, 24 % DES DIPLÔMÉS EN INGÉNIERIE SONT DES FEMMES

@ Nicolas

Les femmes ont toujours été des acteurs majeurs en science, en ingénierie et en technologie. Elles ont contribué dans différents domaines et secteurs, comme dans l’industrie automobile en inventant par exemple les clignotants. Cependant, les femmes sont toujours minoritaires dans les ”STEM” (science, technologie, ingénierie et mathématiques).
SELON L’UNESCO, ELLES REPRÉSENTENT 35 % DES ÉTUDIANTS DE CES FILIÈRES, avec des différences notables entre celles-ci. Le désintérêt pour ces disciplines peut survenir à un âge précoce, en partie à cause des stéréotypes sexistes et des préjugés. Pour cette raison, SEAT a réuni deux générations animées par la même passion afin de construire un meilleur futur grâce à la science.
LES FEMMES ET LES STEM. Jana Planagumà est étudiante en première secondaire à l’école Salesians de Rocafort à Barcelone. À seulement 12 ans, elle sait déjà ce qu’elle veut: ”J’adore les maths. Quand je déciderai quoi faire plus tard, je prendrai cette voie et personne ne pourra m’arrêter.” Paqui Lizana est ingénieure en télécommunications et responsable des produits numériques chez SEAT. Elle estime qu’il est essentiel d’intéresser et d’attirer de jeunes filles dans le monde de la science, de l’ingénierie et de la technologie. ”Accueillir plus de femmes dans ces domaines est la clé pour faire face aux problèmes du futur”, indique-t-elle.
LA RÉSOLUTION DE PROBLÈMES N’EST PAS LIÉE AU SEXE. ”Ma créativité et ma passion pour la résolution de problèmes m’ont dirigée vers les études d’ingénierie en télécommunications. Pour moi, les disciplines STEM sont à l’origine de ce qui peut changer le statu quo. Ils constituent une révolution et c’est quelque chose qui ne s’adresse pas uniquement aux hommes, mais à tout le monde”, explique Paqui. Cependant, seulement 24 % des diplômés en ingénierie sont des femmes. Jana est sûre de la raison: ”Je suis certaine que beaucoup de filles rêvent d’étudier l’ingénierie, mais qu’elles n’osent pas. Je leur dirais de foncer sans hésitation”, ajoute-elle.
ACTUELLEMENT, SEAT EST L’UNE DES ENTREPRISES DU SECTEUR AUTOMOBILE qui compte le plus de femmes dans son personnel, avec 21 %. En conception de la mobilité, de jeunes étudiantes comme Jana peuvent construire une carrière et développer leurs compétences STEM. ”C’est notre heure. Nous serons la clé de cette transformation en apportant de la diversité aux compétences transférables comme l’innovation, la durabilité et l’expérience client, soit des domaines où nous excellons”, souligne Paqui.
LES INGÉNIEURS ET LES SCIENTIFIQUES DE DEMAIN. Pour Paqui Lizana, étudier les STEM valorise les étudiantes et leur donne les moyens de réussir dans des environnements changeants. ”Je leur conseille d’essayer des choses et d’expérimenter. Une fois qu’elles ont trouvé leur passion, elles doivent foncer, parce que nous, en tant que société, ne pouvons pas leur permettre de ne pas prendre part aux défis que le futur nous réserve.”  🔶
enveloppe-newsletter
Pour avoir toujours une longueur d’avance, demandez la Newsletter de Campus avec toutes les pépites de l’actualité, dans tous les domaines trendy. Abonnez-vous!

L’inscription à notre Newsletter est gratuite et ne vous engage à rien. Campus.be n’est pas un site commercial et aucun produit ne vous sera proposé à la vente. Vous pourrez vous désabonner à tout moment.