DEVOIR DE MÉMOIRE - CHARLES DE GAULLE

@ Charly

Déjà sur le terrain lors des combats de la Première Guerre mondiale, celle qu’on appela ‘La Grande Guerre’, Charles de Gaulle, colonel commandant le 507e régiment de chars de combat, va devoir s’exiler en Angleterre durant le second conflit mondial. S’opposant au maréchal Pétain qui, en instaurant le ‘Régime de Vichy’ et en demandant l’armistice, collabore avec l’occupant nazi, de Gaulle, condamné deux fois à mort par contumace, va, depuis Londres, inciter les Français à résister face à l’envahisseur. L’inoubliable appel du ’18 juin 40’.

AUJOURD’HUI, À L’HEURE DE LA CÉLÉBRATION du 50e anniversaire de sa mort, les Éditions Glénat/fayard ont lancé un triptyque bédéistique venant prendre place dans cette collection plus qu’instructive qu’est: ‘Ils ont fait l’histoire’. Figure majeure de la Seconde Guerre mondiale, par ailleurs un des plus grands hommes d’État français, Charles de Gaulle a marqué à jamais l’histoire de la France. Avec Mathieu Gabella au scénario, superbement secondé dans sa recherche de documentations par l’historienne Frédérique Neau-Dufour, avec Michaël Malatini au crayon qui bénéficie lui de l’aide de Christophe Regnault pour le story-board, ce triptyque constitue une excellente manière de faire connaissance avec celui qui, devenu une icône, fait  incontestablement partie du patrimoine français.

TROIS PÉRIODES BIEN DISTINCTES COMPOSENT CE TRIPTYQUE. Tout d’abord, ce chapitre premier où de Gaulle, baigné de ferveur politique, passionné d’histoire et d’écrits militaires, embrasse assez tôt la carrière militaire. Officier durant la Première Guerre mondiale, il est blessé sur le pont de Dinant, en Belgique, le 15 août 1914. Remis sur pied, il va à nouveau être pris pour cible par l’ennemi. Laissé pour mort et capturé par les Allemands, il tentera plusieurs fois de s’évader. Toutefois, ce sera durant l’entre-deux-guerres qu’il achève de se construire, voyant avant les autres le nouveau péril qui menace l’Europe. D’abord admiratif face au travail de Pétain, il va rapidement devenir son plus farouche adversaire. Le tome 2 lui, est entièrement consacré au de Gaulle de la Seconde Guerre mondiale. Un de Gaulle prônant la résistance de la France et organisant les FFL, les Forces françaises libres. C’est lui aussi qui imposera la France parmi les vainqueurs de la guerre. Quant au 3e opus, il nous montre de Gaulle appelé au pouvoir suite à la crise algérienne et qui deviendra, par la suite, premier président de la Ve République. Un remarquable travail de recherche et un dessin permettant une lecture fluide de ces trois albums. Albums pour le moins remplis d’Histoire et qui s’achève chacun, par un dossier de grande qualité.

ON NE COMPTE PLUS TOUT CE QUI EST SORTI concernant Charles de Gaulle. Que ce soit des œuvres littéraires, des films, des documentaires et même de la bande dessinée. Aujourd’hui pourtant, j’ai choisi de vous parler de deux ouvrages parus aux Éditions du Rocher, et qui viennent d’arriver dans les librairies. L’un analyse le grand vide qu’a laissé le général de Gaulle. L’autre évoque la réécriture du livre ‘Vers l’armée de métier’ qu’écrivait de Gaulle en 1934. Ouvrage où il mettait notamment en exergue le développement du char d’assaut comme arme de combat. Ce travail de modernisation de l’armée ne trouva guère d’écho côté français, par contre, côté allemand, Heinz Günther Guderian, nommé major général et inspecteur des troupes blindées durant la Seconde Guerre mondiale s’en imprégna plus que largement.

ASSEZ CURIEUSEMENT, LORSQU’ON ÉVOQUE AUJOURD’HUI auprès des Français le nom de Charles de Gaule, ils sont de plus en plus nombreux à parler d’un manque. Dans cet essai intitulé ‘De Gaulle, le nom de tout ce qui nous manque’, Henri Guaino, aux Éditions du Rocher, explore justement ce manque que tant de Français éprouvent confusément à l’évocation du nom du  fondateur de la France libre et de la Ve République. Et pourtant nous sommes à plus d’un demi-siècle d’après-gaullisme. C’est vrai que 50 ans après la mort du Général, son nom est de nouveau partout. Un étonnant retour en grâce alors que les idées de l’État, de la nation, de la République et de la politique qu’il a incarnées durant toute sa vie sont foulées aux pieds tous les jours par la plupart de ceux qui l’invoquent. La meilleure explication : le fait que celui qui sauva deux fois la République rencontre à nouveau un écho dans l’opinion. De Gaulle représente ce sentiment de vide que les politiciens actuels peinent à remplir. Mais, comme le disait Malraux, il n’y aura pas de gaullisme sans de Gaulle. Alors…

SI LE GÉNÉRAL DE GAULLE RÉÉCRIVAIT ‘VERS L’ARMÉE DE MÉTIER’, quelle version proposerait-il aujourd’hui? Face à une aggravation des menaces qui pèse sur la sécurité de la France -tout comme c’est le cas il est vrai pour nombre d’autres pays- le général Nicolas Le Nen propose, également aux Éditions du Rocher, un ouvrage intitulé: ‘Charles de Gaulle, À coups d’épée’. Selon lui, il ne fait aucun doute que de Gaulle articulerait cette nouvelle version de son ’Armée de métier’ autour des trois grands axes qui n’ont cessé de nourrir son ambition pour la France. À savoir : unité de la nation ; souveraineté de la France; indépendance et permanence de ses moyens de défense. Pour lui, il ne faut jamais oublier qu’au cours des siècles, la France fut faite à coups d’épée!