L’ÉTREINTE… UNE HISTOIRE OBSESSIONNELLE

@ Charly

Ce fort volume de quelque 310 pages s’avère un récit riche en émotions de tout genre et de tout type. Une petite merveille faite de planches saisissantes de réalisme, où chaque phylactère s’impose comme un véritable tableau de maître. Si le lecteur y trouvera beaucoup de poésie, il aura aussi l’occasion, suite au vécu de Benjamin, personnage clé de ce récit plus qu’émouvant, de s’interroger sur l’amour, le deuil, mais aussi sur cette dérive des sentiments qui va invariablement déboucher sur une crise existentielle.

EN VOITURE AVEC ROMY, SA COMPAGNE, MAIS AUSSI SA MUSE, Benjamin, un jeune sculpteur prometteur, rentre d’un week-end passé à Cadaquès, en Catalogne. Alors que Romy est au volant, notre homme fait défiler sur son téléphone portable les photos qu’il a prises durant leur escapade. Soudain, son attention est attirée par un cliché sur lequel il découvre la silhouette d’une femme allongée sur le sable et bronzant seule au soleil.

ZOOMANT SUR CETTE IMAGE, BENJAMIN S’INTERROGE. Qui est-elle? Quel est son visage? De quoi est faite sa vie? Il n’a guère le temps d’aller plus loin dans son questionnement qu’un crissement de pneus l’arrache à ses pensées. Avant même qu’il comprenne ce qui est en train se passer, une voiture les percute violemment de plein fouet. C’est alors le trou noir.

QUAND IL REPREND SES ESPRITS, il est dans une chambre d’hôpital. Là, où on vient lui apprendre que son épouse a dû être plongée dans un coma artificiel, et que son espérance de vie est engagée. Les semaines passent. Les mois aussi. Pas le moindre signe d’un espoir même problématique. Comment Benjamin va-t-il désormais devoir organiser sa vie?

DANS SON ATTENTE INESPÉRÉE, IL SE RACCROCHE progressivement à l’image de cette inconnue allongée sur cette petite plage. De plus en plus obsédé par cette photo qui se présente pour lui comme un appel à la vie, il décide, bien que se sentant quelque part coupable, de partir à la recherche de cette femme. Pourtant une question le hante: ”Comment s’autoriser à prolonger son existence quand celle de sa femme est à l’arrêt?”

UNE BÉDÉ PUISSANTE, HUMAINE, RARE. Une merveilleuse découverte portée par deux talents dont le trait et les coloris de l’un -Laurent Bonneau- relève du génie, tandis que le scénario de l’autre -Jim- se veut tout en finesse, justesse, sensibilité et simplicité. Une bédé qui ne laissera personne indifférent.  🔶

‘L’étreinte’, de Jim & Laurent Bonneau chez Grand Angle

enveloppe-newsletter
Pour avoir toujours une longueur d’avance, demandez la Newsletter de Campus avec toutes les pépites de l’actualité, dans tous les domaines trendy. Abonnez-vous!

L’inscription à notre Newsletter est gratuite et ne vous engage à rien. Campus.be n’est pas un site commercial et aucun produit ne vous sera proposé à la vente. Vous pourrez vous désabonner à tout moment.