MISS BUMBUM FAIT TOURNER TOUTES LES TÊTES AU BRÉSIL!


@ Kelly

Comme il y a au Brésil un certain nombre de fille pourvues de fesses attirantes, c’est tout naturellement que le concours “Miss Belles Fesses” a vu le jour sous le nom de Miss Bumbum.
ATTENTION: PAS POUR TOUTES LES BELLES FESSES! En effet, le règlement est clair à ce sujet et il y a une règle vitale à laquelle les candidates doivent adhérer: elles ne peuvent avoir subi aucune chirurgie du postérieur. Le règlement du concours indique: “Les participantes peuvent avoir pratiqué des opérations esthétiques sur n’importe quelle partie du corps, à l’exception des fesses.”
Hélas donc pour les très nombreuse Brésiliennes qui se sont fait gonfler le popotin et qui ne pourront donc se présenter. Selon les chiffres officiels, elles sont 55.000 a avoir reçu une prothèse fessière au cours de l’année dernière!
27 PARTICIPANTES, CHACUNE REPRÉSENTANT L’UN DES 27 ÉTATS DU PAYS. La gagnante reçoit 50.000 réals brésiliens (environ 8.000 euros) ce qui est relativement peu en comparaison des concours de miss beauté. Mais ce n’est pas pour l’argent que les brésiliennes se ruent sur le concours de Miss Bumbum… même si 50.000 réals est déjà un fameux pactole pour le Brésil! Les participantes et, bien sûr, surtout la gagnante reçoivent de très nombreux contrats d’approbation et deviennent instantannément des célébrités avec aussi de nombreux passages sur les chaînes de télévisions locales et nationale.
La popularité du concours de Miss Bumbum bénéficie aussi d’un vote en ligne pour la gagnante avec plus de 2 millions de voix.
D’OÙ PROVIENT LE MOT ”BUMBUM”? Il s’agit d’un mot d’argot brésilien: bumbum est un terme utilisé pour les fesses d’une femme, qui sont considérées comme un élément important de la beauté physique dans la culture brésilienne. Pour qu’une femme soit considérée comme ‘bien’, il faut absolument qu’elle soit pourvue de grandes et belles fesses ronde. L’idéal brésilien étant beaucoup plus large, plus épais et plus malléable que l’idéal européen!
MISS BUMBUM: BEAUTÉ… MAIS AUSSI POLITIQUE! Pendant la compétition de 2016, la Miss Bumbum Rosie Oliveira a défilé en bikini en brandissant un drapeau avec un message fort contre le président de l’époque: ”Fora Temer” (Dehors Temer). Dans un message posté sur sa page personnelle, elle déclarait: ”Mon plus grand rêve est que la politique au Brésil s’améliore, que nous puissions avoir la paix et garantir la santé, l’éducation et la sécurité à tous. Je veux vivre pour voir la réforme politique. Je veux avoir des enfants et vivre dans un Brésil meilleur que celui dans lequel nous vivons aujourd’hui.”
”Je sais que les Brésiliens attendent beaucoup de leur Miss Bumbum, et je ne les laisserai pas tomber” s’est-elle aussi exprimée dans le Daily Mail, après avoir remporté le concours. 
enveloppe-newsletter
Pour avoir toujours une longueur d’avance, demandez la Newsletter de Campus avec toutes les pépites de l’actualité, dans tous les domaines trendy. Abonnez-vous!

L’inscription à notre Newsletter est gratuite et ne vous engage à rien. Campus.be n’est pas un site commercial et aucun produit ne vous sera proposé à la vente. Vous pourrez vous désabonner à tout moment.