MON PROF, CE HÉROS… ENSEIGNER EST ‘UN MÉTIER DE COMBAT’

@ Charly

Chacun a encore en tête l’attentat perpétré le 16 octobre 2020 par un terroriste islamique contre le professeur d’histoire-géographie Samuel Paty. Et de poser la question: ”Comment peut-on encore mourir d’enseigner en 2020?” Cette tragédie a incité un collectif d’auteurs, écrivains, historiens, universitaires et critiques littéraires à prendre la plume et à parler, via un texte court, mais fort, d’un enseignant ou d’une prof ayant contribué à faire d’eux ce qu’ils sont devenus aujourd’hui.

C’EST UN PROFOND HOMMAGE AU MONDE ENSEIGNANT qu’ont voulu rendre ici des personnages tels que Jean D’Ormesson, Michel Bussi, Françoise Bourdon, Mohamed Aissaoui, Philippe Labro, Laure Buisson, Sylvie Yvert, Claude Aziza, Kamel Daoud, Marie-Laure Delorme, Franz-Olivier Giesbert, Sébastien Lapaque, Susie Mørgenstern, Marie Martine Muller, Anthony Palou, Josyane Savigneau, Jean-Guy Soumy, Yves Viollier, Christian Laborie, et Michel Winock.

À LES LIRE, ILS EXPLIQUENT DEVOIR PARFOIS TOUT à un professeur, homme ou femme. Expliquant que jusqu’à la fin de leur vie, ils ne cesseront jamais d’être ‘leur’ élève reconnaissant. Et l’un d’expliquer que tel prof lui a servi de phare. Une autre de surenchérir en racontant que Madame Unetelle l’a superbement aidée à ne pas baisser les bras. D’autres invoquent le fait qu’un de leurs enseignants a tout simplement éclairé leur vie, voir débroussaillé fortement le chemin de celle-ci.

TOUS ET TOUTES AVOUENT QUE L’ENSEIGNANT est un passeur de savoir et que son pouvoir peut susciter des vocations. Une question se pose toutefois. Hier, le ‘métier’ de prof était-il identique à ce qu’il est devenu aujourd’hui? Notamment au niveau des humanités où, dans certaines écoles secondaires, enseigner est devenu un véritable sacerdoce. Sans oublier l’arrivée des réseaux sociaux. Enseigner aujourd’hui n‘est pas sans risque. Samuel Paty en est la preuve. Mais ceci est un autre débat!  🔶

‘Mon prof, ce héros’, signé par un collectif aux Presses de la Cité

enveloppe-newsletter
Pour avoir toujours une longueur d’avance, demandez la Newsletter de Campus avec toutes les pépites de l’actualité, dans tous les domaines trendy. Abonnez-vous!

L’inscription à notre Newsletter est gratuite et ne vous engage à rien. Campus.be n’est pas un site commercial et aucun produit ne vous sera proposé à la vente. Vous pourrez vous désabonner à tout moment.