RENAULT EWAYS: LE GROUPE PRÉSENTE
DEUX NOUVEAUX PROJETS MAJEURS DE STOCKAGE D’ÉNERGIE

@ Kelly

Renault poursuit son engagement en faveur d’une mobilité durable, en agissant sur l’écosystème électrique dans son ensemble. Avec les projets Advanced Battery Storage en France et SmartHubs au Royaume-Uni, il initie deux chantiers majeurs en Europe qui utilisent des technologies de batteries de seconde vie. Objectif commun: gérer les écarts entre la consommation et la production d’électricité afin d’augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique.

LA PREMIÈRE INSTALLATION ADVANCED BATTERY STORAGE de l’usine Georges Besse de Douai s’inscrit dans la stratégie du Groupe Renault visant à développer un écosystème électrique intelligent en faveur de la transition énergétique. A la base de ce nouveau chantier, un constat: le moindre écart entre la consommation et la production déclenche des perturbations qui peuvent compromettre la stabilité de la fréquence du réseau domestique. Le stockage stationnaire de l’énergie permet ainsi de réguler et de stabiliser le réseau en chargeant les batteries lorsque la demande est faible, puis en réinjectant l’énergie contenue dans ces batteries sur le réseau dès que la demande est forte.

ADVANCED BATTERY STORAGE EST CONÇU à partir de batteries de voitures électriques compilées dans des conteneurs et vise une capacité installée de près de 50 MWh sur plusieurs sites en France. Le site de Douai dispose d’une capacité totale installée de 4,7 MWh utilise des batteries seconde vie, ainsi que des batteries neuves, stockées ainsi pour des futurs usages en après-vente.

LES BATTERIES DE SECONDE VIE DES VÉHICULES RENAULT seront utilisées en même temps que d’autres technologies dans le cadre d’un système énergétique local afin de fournir une énergie plus propre et moins coûteuse pour les logements sociaux, les transports, les infrastructures et les maisons privées.  Les batteries de seconde vie seront intégrées dans les systèmes E-Stor spécialement conçus par Connected Energy.